RADIO CARAIBES FM MIAMI

RADIO TOUT MOUN JWENN
CONTACT US: (786) 486-8072

POLITIC

view:  full / summary

Le calendrier de Privert: Cette transition qui n'en finit pas

Posted by Michel on June 8, 2016 at 10:00 AM Comments comments (0)

Si le sort du président provisoire Jocelerme Privert – je veux dire la durée et le contenu de son mandat – dépendait de la publication du calendrier électoral, eh bien, c’est fait. De la reprise du processus électoral, clament en grande partie les secteurs et regroupements anti-Tet Kale, dépendra la survie du gouvernement issu de l’accord du 5 février 2016 ! C’est le fait nouveau, un changement de donne, certes, mais tous les projecteurs restent braqués sur le 14 juin 2016, quoi que dise le principal concerné. Pour lui, la réalisation des élections, c’est sa raison d’être, c’est-à-dire sa raison de rester au pouvoir.

 

Même si la réalité est beaucoup plus complexe, tendue, imprévisible, comme le montrent par exemple les déclarations guerrières des parlementaires et porte-parole du PHTK, les « mal élus » ciblés par la Commission indépendante d’évaluation et de vérification électorale, la frange qui prône la tabula rasa (l’annulation de toutes les élections), les choses semblent bouger. C’est désormais aux organisations politiques et aux opérateurs du CEP de se montrer à la hauteur. Et dans cette perspective angoissante, bien des épreuves nous attendent, bien des controverses, bien des violences peut-être.

 

Il y a cinq mois, les rues de la capitale étaient bondées de manifestants ; tout a été dit sur les causes de ce climat pollué et sur l’urgence des réponses à y apporter. Va-t-on revivre le même cauchemar ?

 

La question hante le pays, et il est certain qu’elle aggrave, dans notre psychologie collective, ce pressentiment déprimant qui plombe l’avenir.

 

La tenue d’élections non contestées passe par une organisation rigoureuse du processus et une transparence effective. Pour ce faire, il faut finir avec le favoritisme, l’exclusion, les irrégularités et les fraudes programmées et l’utilisation des biens publics à des fins partisanes. Il faut aussi rompre avec cette abstention de plus en plus croissante qui ronge notre électorat. Vaste programme, aurait dit Rosemond Pradel.

 

Si rien de tout cela n’est fait de façon probante, visible, allègre, dans les quatre prochains mois précédents le 9 octobre 2015 (1er jour du scrutin présidentiel, du 2e tour des législatives complémentaires et du 1er tour du tiers du Senat), si le gouvernement comme le CEP, la classe politique et la société civile, et si la presse ne joue pas sa partition avec patriotisme, il ne faudra pas s’étonner que les mêmes causes produisent les mêmes effets. Faillite historique, pauvreté et insécurité. Après l’accalmie de l’après-Martelly, le temps des élections non frauduleuses est-il arrivé ? Aurons-nous la volonté et l’intelligence nécessaire de rebâtir une Haïti apaisée ? Faut-il encore croire à ce CEP et imaginer que le gouvernement Privert – Jean-Charles va nous sortir du cycle infernal des crises/combustions électorales ?

 

Ce sont les interrogations qu’il nous faut affronter avec cette nouvelle transition.

 

 

Haïti affronte le Brésil, c'est notre match du siècle

Posted by Michel on June 8, 2016 at 10:00 AM Comments comments (0)

Ce n’est pas la première fois que la sélection nationale rencontre le Brésil. Ce n’est pas la première fois non plus qu’elle affrontera en compétition officielle une équipe championne du monde; souvenez-vous de l’Italie en 1974.

 

Mercredi, c’est simplement la première fois qu’Haïti jouera contre la seule équipe cinq fois championne du monde de football, dans une compétition officielle, dans un match avec un énorme enjeu pour les deux formations.

 

Le Brésil doit se racheter de son entrée en matière dans la Copa America plus que laborieuse sur un match nul. Haïti est dos au mur après sa défaite face au Pérou. Pour Dunga, qui a tout à prouver, et pour Neveu, qui n’a rien à perdre, la rencontre de mercredi est le match du siècle. Un classique David contre Goliath.

 

Mardi, lors de la dernière séance d’entraînement d’avant match, c’est une petite phrase de Placide qui a donné le ton. « Ils ne sont pas là pour nous, mais parce que nous affrontons le Brésil », a lancé le gardien de la sélection nationale en se parlant à lui-même, mais visant les journalistes et les quelques fans qui assistaient à l’entraînement. Un ministre avait fait le déplacement et les radios étaient en direct.

 

Les festivals de musique haïtienne mis à part, seul le football pouvait provoquer une telle attention médiatique. Malheureusement, perdue dans nos acrobaties politiques, perdue et sans repère, Haïti ne profite pas de la Copa America pour se redonner du tonus, pour ingérer de l’espérance en une cause, pour s’injecter une bonne dose d’envie de bien faire.

 

Cette rencontre contre le Brésil, la participation historique à la Copa America, les résultats, tant bien que mal, significatifs de nos sportifs ou de nos musiciens ou de nos écrivains, nous n’en faisons rien. Nous les gaspillons.

 

Il faut voir les joueurs, le besoin de reconnaissance qui se lit dans leur regard, le plaisir qu’ils ont à accueillir chaque visiteur, le mal-être qui traîne sur leur visage quand ils savent qu’ils ont mal joué pour comprendre que porter les couleurs de son pays n’est pas un geste sans conséquence et qu’on doit réapprendre à prendre plaisir, à être fier et à construire les victoires de demain.

Jude Célestin ira confirmer sa candidature, rien n'est encore décidé pour Jovenel Moïse

Posted by Michel on June 8, 2016 at 9:55 AM Comments comments (0)

Les 54 candidats qui ont participé à l'élection présidentielle de 2015 ont jusqu'au 22 juin pour confirmer leur candidature pour la reprise du scrutin prévu pour le 9 octobre prochain, à partir de ce mercredi. Le candidat de la Ligue alternative pour le progrès et l'émancipation d'Haïti ne se fera pas prier. Il ira confirmer sa candidature, a annoncé Gérald Germain, son responsable de campagne.

 

«Il n'y a pas de doute là-dessus. Nous allons confirmer notre participation aux élections prévues pour le 9 octobre», a-t-il confié mardi sur Magik 9. Gérald Germain ne cache pas sa joie par rapport à la décision du Conseil électoral provisoire de reprendre totalement l'élection présidentielle. «Toute la bataille menée par Jude Célestin n'avait qu'un seul objectif: l'organisation d'élections crédibles, démocratiques et inclusives», rappelle-t-il, l'air satisfait .

 

Gérald Germain adresse ses félicitations à tous les candidats qui se sont regroupés au sein du G-8 pour défendre la sincérité du vote. Ayant obtenu gain de cause, ces candidats vont pour le moment suivre chacun son chemin. « Chacun avait conservé sa position idéologique», rappelle-t-il, tout en reconnaissant le droit de chacun de ces candidats de se présenter seul aux élections. Gérald Germain confirme cependant que Jude Célestin et son équipe sont en train de multiplier des contacts en vue d'aboutir à une plateforme capable de gagner les élections et d'offrir un produit dans lequel se retrouve la population.

 

Pour l'heure, le PHTK n'a pas encore décidé si Jovenel Moise ira ou n'ira pas confirmer sa candidature au Conseil électoral provisoire. Guichard Doré n'a pas l'air enthousiaste. « Nous ne nous sommes pas encore penchés sur ce dossier globalement, mais pouvons faire quelques considérations», a déclaré Guichard Doré. Le conseiller politique du PHTK accuse le Conseil électoral provisoire de «prendre fait et cause pour le pouvoir». Il dénonce ce qu'il appelle une confusion dans la mesure où l'annonce de la date du 9 octobre retenue pour le premier tour des élections présidentielles a été faite en premier par le président de la République qui se trouvait à Cuba.

 

« Le Conseil électoral est piloté par le président de la République», déduit Guichard Doré. Il met en garde contre un complot entre le Conseil électoral provisoire et le chef de l'Etat qui, selon lui, souhaite opérer un coup d'Etat permanent et rester au pouvoir pendant deux ans, après avoir convoqué une assemblée constituante. La décision du CEP de renvoyer 42 dossiers de députés et de sénateurs au BCEN s'inscrit dans cet objectif, selon Guichard Doré, craignant le dysfonctionnement du Parlement.

 

Allez-vous confirmer votre candidature au CEP? Bien sûr, répond la candidate du Parti Fanmi Lavalas. Depuis 2013, explique Maryse Narcisse, Fanmi Lavalas a toujours exprimé sa volonté de participer à des élections libres, honnêtes et démocratiques. Participant à une rencontre avec le comité exécutif de son parti sur le calendrier électoral au moment où elle a été contactée, la candidate de Fanmi Lavalas n'a pas souhaité faire trop de commentaires sur le document qu'elle juge laconiquement «objectif».

Carnaval tropical de Paris, l'Association Hibiscus a dignement représenté Haïti

Posted by Michel on June 8, 2016 at 9:55 AM Comments comments (0)

L’Association Hibiscus d’Haïti de France a pris part samedi dernier à la 15e édition du Carnaval tropical de Paris dans le cœur historique de la capitale de la France autour du thème : Sport et culture du monde. Pour sa 3e participation, cette association a fait une fois de plus flotter le drapeau haïtien sous les regards de milliers de personnes venues découvrir la culture et la ferveur des Antilles et des Caraïbes

 

Depuis une quinzaine d’années, le Carnaval tropical de Paris se réalise à la fin du mois de juin et au début du mois de juillet. Plus de 4 000 carnavaliers dont 1 000 danseurs, et une trentaine de chars venus de l'outre-mer étaient attendus à cette quinzième édition de Carnaval tropical de Paris avancé d’un mois cette année en raison de l’euro 2016 qui démarre le 10 juin prochain en France. Une façon pour les organisateurs d’attirer le maximum de personnes à cette grande messe culturelle qui réunit tous les ans, sur un même parcours, des chars et des danseurs venus des Antilles, des Caraïbes, de l’Amérique latine ou encore de l’Indonésie.

 

La participation d’Haïti pour une troisième fois à cette activité carnavalesque à Paris est une vraie réussite si l’on se fie à ce que nous avons observé tout au long du parcours. Vêtus de tenue de sport aux couleurs de la sélection nationale d’Haïti (T-shirts rouges et bleus), les jeunes filles et garçons qui ont représenté Haïti ont voulu rendre un hommage mérité aux «Grenadye», - surnom de la sélection nationale de football - qui participent actuellement à la Copa America Centenario qui se déroule aux États-Unis du 3 au 26 juin 2016.

 

Pendant tout le parcours, les danseurs de l’Association Hibiscus d’Haïti de France ont mis toutes leurs énergies dans la balance pour attirer les milliers de personnes qui ont fait le déplacement à cette manifestation culturelle à Paris. « Nous avons préparé ce défilé pendant plus d’un mois parce que nous avons envie de représenter dignement Haïti dans cette activité qui a réuni toutes les cultures du monde, a dit la présidente de cette association, Guerdy Paul. Nous sommes très satisfaite de notre parcours et nous espérons que les autres ont su apprécier notre richesse culturelle. »

 

Sur tout le parcours, nous avons remarqué des Haïtiens avec le drapeau du pays qui suivaient le char Hibiscus d’Haïti qui diffuse des méringues carnavalesques et d’autres musiques festives haïtiennes. Mélangés avec des Antillais et d’autres Caribéens, les Haïtiens n’arrêtent pas de fredonner toutes les musiques jouées par le Disc-Jockey du char Hibiscus qui a glané une foule jusqu’au boulevard du Temple, l’endroit où la 15e édition du Carnaval Tropical de Paris allait se terminer vers les 18h30. L’Association Hibiscus d’Haïti de France a clôturé le Carnaval tropical de Paris sous la demande de la gendarmerie qui a voulu éviter des heurts entre les fêtards qui commençaient à traverser les barricades érigées pour l’occasion.

 

 

L'Unité Juridique du MSPP contredit Florence D. Guillaume

Posted by Michel on June 8, 2016 at 9:55 AM Comments comments (0)

La Redaction

Monsieur Max Chauvet

 

Directeur

 

Le quotidien Le Nouvelliste

 

En ses bureaux.-

 

Monsieur le directeur,

 

L’Unité Juridique (UJ) du ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) vient de lire avec stupéfaction l’article que votre rédacteur Monsieur Roberson Alphonse a fait paraître dans le quotidien Le Nouvelliste No 39729 du samedi 4 et dimanche 5 juin 2016 sous le titre « Indignée Florence Duperval Guillaume contre-attaque».

 

En réponse à certaines déclarations de l’ex-ministre de la Santé publique et de la Population, l’Unité Juridique s’inscrit en faux et proteste énergiquement contre les affirmations de l’ex-titulaire du MSPP. À la page 5 de votre journal, il y est mentionné que « le contrat a été préparé par le service juridique du bureau central du ministère, validé par la Cour supérieure des Comptes et du Contentieux administratif..». Cette déclaration de l’ex-ministre du MSPP est fausse. Tous les documents entrant et sortant de l’Unité Juridique sont bien enregistrés et portent le visa du directeur de ladite direction du Bureau central.

 

D’après les recherches effectuées, l’Unité Juridique n’a jamais préparé un tel contrat. Quand elle élabore un contrat de bail, il est exigible que le propriétaire de l’immeuble se présente physiquement à cette direction pour le signer. Et tous les actes administratifs et légaux y sont annexés pour son expédition à la Cour supérieure des Comptes et du contentieux administratif (CSC/CA). Cette procédure est toujours respectée en vue de barrer la route à la corruption administrative. De plus, les contrats rédigés par l’Unité Juridique ne contiennent pas ces graves lacunes. L’UJ doute fort que l’ex-ministre remette scrupuleusement les faits à leur place.

 

L’Unité Juridique compte que voudrez bien faire paraître cette correspondance et ce rectificatif à ce sujet dans la même rubrique à la même page de votre quotidien et dans un de vos tous prochains numéros.

 

L’Unité Juridique du ministère de la Santé publique et de la Population vous prie de recevoir, Monsieur le directeur, ses salutations distinguées.

Journée Latino-Américaine de la Presse: Le président provisoire Jocelerme Privert visite la maison de la Presse

Posted by Michel on June 8, 2016 at 9:55 AM Comments comments (0)

A l'occasion de la journée latino-américaine de la presse, le président de la République, Jocelerme Privert, a salué le courage de tous les journalistes qui, dit-il, effectuent un travail sérieux, a appris Haiti Press Network.

 

Le Chef de l'Etat haïtien a fait cette déclaration au cours d'une visite rendue à la Maison de la Presse à Pétion-Ville ce mardi 7 juin 2016.

 

''Je salue le courage de tous les journalistes qui effectuent un travail honorable et professionnel au sein de notre société à l'occasion de la journée latino-américaine de la presse", a indiqué le président haïtien.

 

Joint au téléphone par HPN, le secrétaire général de SOS Journaliste et responsable de la Maison de la Presse, Guyler C. Delva, dit apprécier cette visite du président de la République à l'occasion de la journée latino-américaine de la presse.

 

"Il est important que les autorité au plus haut niveau réitère leur engagement dans la lutte pour le respect de la liberté de la presse", a fait Savoir M. Delva.

 

Le président Jocelerme Privert a promis également d'accompagner les mouvements visant à consolider le 4e pouvoir, a laissé entendre Guyler C. Delva.

 

D'un autre côté , le secrétaire général de SOS journaliste a fait savoir que cette journée a été aussi l'occasion pour les journalistes de réfléchir sur les chemins parcourus dans le cadre de la lutte pour la liberté d'expression et travail qu'il reste encore à faire dans le secteur.

 

Des questions telles l'accès de l'information au niveau de l'administration publique, la responsabilisation du journaliste, justice et réparation pour les journalistes victimes dans l'exercice de leur fonction ont été aussi abordées lors de cette rencontre avec le chef de l 'Etat haïtien, a expliqué Guyler C. Delva

Guy Philippe boude l'invitation de la Justice

Posted by Michel on June 8, 2016 at 9:55 AM Comments comments (0)

Guy Philippe a boudé une nouvelle fois l'invitation du commissaire de gouvernement dans le cadre de l’enquête sur l’attaque armée contre le commissariat des Cayes.

 

Le conseil des avocats de Guy Philippe, dans une requête adressée au Chef du parquet de la juridiction de Jérémie, Roosevelt ZAMOR, évoque l’article 237* du décret électoral de mars 2015 qui, fait-il savoir, protège le candidat en course pour le poste de sénateur du département de la Grand’Anse.

 

Il fait référence, entre autres, à l’article 13 du code d’instruction criminelle qui retrace, selon lui, les marches à suivre dans de pareilles circonstances.

 

Entre temps, quelques personnes ont manifesté, lundi 6 juin, devant le bâtiment du tribunal civil de Jérémie et ont sillonné plusieurs artères de la ville de Jérémie, en vue, disent-elles, de porter leur soutien à Guy Philippe. Scandant des propos hostiles au Président Provisoire de la République, Jocelerme PRIVERT, les manifestants assimilent l’invitation judiciaire à l’encontre de l’ancien commandant de la troupe armée qui a conduit, en 2004, la résurrection contre l’ancien président Jean Bertrand ARISTIDE, à une « persécution politique ».

 

Soupçonné d’être le principal auteur intellectuel de l’attaque menée par des individus lourdement armés contre la commissariat de la ville des Cayes, dans la nuit du 15 au 16 mai 2016, qui avait fait au moins 2 morts dont le policier Tisson JEAN LOUIS et plusieurs blessés, l’ex-dirigeant du FRN ( Front pour la reconstruction nationale), avait été invité, une première fois à répondre les questions de la justice, le 24 mai dernier. Ses défenseurs avaient sollicité du commissaire du Gouvernement un report à la quinzaine, au 7 juin 2016.

 

Vant Bèf Info

 

PS.-

 

* L’article 237 du décret électoral stipule : « Pendant toute la durée de la campagne électorale, aucun citoyen, dont la candidature à une

 

fonction élective a été agréée par le Conseil électoral provisoire, ne peut être l’objet de mesures privatives de liberté qu’en vertu d’une condamnation définitive, sauf en cas de flagrant délit. »

PREZIDAN MARTELLY NAN CHO

Posted by Michel on January 16, 2012 at 9:35 AM Comments comments (3)

ESKE'S PANSE SENATE MOISE JEAN CHARLES GEN REZON POUL ATAKE PREZIDAN MARTELLY SOU NASYONALITEL PANDAN KE LI GENYEN BON ZANMIL NAN GOUVENMAN KI GEN DOUB NASYONALITE LI PA MENM OKIPE YO, KI KOTE NOU PANSE SA AP RIVE?


Rss_feed